Si la Vérité se révélait à moi entièrement nue aujourd'hui, sa splendeur brute me brûlerait les yeux, familiers des ténèbres ou des flammes vacillantes de pauvres bougies.

Non, elle prend son temps, se déshabille lentement, sans jamais en finir.
Laissant place à la surprise et à l’émerveillement entre chaque couche d’illusion retirée. Dévoilant peu à peu son mystère, sa beauté véritable aux regards attentifs des chercheurs éperdus.