Un œil ouvert et l’autre clos
Je m’expanse et me rétracte
Jouis et pleure
Vis et meurs

Au sein d’un même mouvement
Qui lentement déploie sa force

Laisse incarner le paradoxe.